Actualités financières

Environnement bancaire
Publications Voir plus
Actualités financières
  • la Caisse Nationale des Caisses d’Épargne devient la Banque Populaire de Côte d’Ivoire et présente ses nouveaux atouts
    Lire...
  • Signature de convention entre la Banque Populaire et l`ONAD relative au financement des activités des éboueurs
    Lire...
  • Maroc : la Banque centrale prépare la mutation du secteur bancaire pour une économie résiliente et bas carbone
    Lire...

Signature de convention entre la Banque Populaire et l`ONAD relative au financement des activités des éboueurs


Publié le 08 nov. 2019 |
Environnement bancaire

Actu

Une convention de mise en œuvre d’un fonds de garantie de prêts pour le financement des activités des opérateurs de vidange de boues et de fosses septiques de Côte d’Ivoire a été signée ce jeudi 7 novembre 2019, par la Banque Populaire de Côte d’Ivoire et l’Office nationale de l’assainissement et du drainage (Onad) au siège de cet office.

Les deux parties ont été représentées respectivement par leurs directeurs généraux, Issa Fadiga et Amara Sanogo.

A travers ce partenariat, c’est une enveloppe globale de 250 millions de F Cfa que les dirigeants de la Banque populaire de Côte d’Ivoire et de l’Onad viennent de mettre en place au profit des acteurs de la vidange septique. Ce fonds, bien évidemment, est logé à la Banque Populaire Côte d’Ivoire (BPCI).

Expliquant cette initiative, le Directeur général de l’Onad a présenté les initiatives de sa société pour la maitrise de l’assainissement non collectif (ANC). Il s’agit, a indiqué M. Amara Sanogo, de programmes qui mettent d’abord l’accent sur la sensibilisation des ménages pour la construction des installations individuelles aux normes. Ces programmes planchent également sur l’identification, l’organisation, l’instauration d’agrément et le renforcement des capacités techniques, logistiques et managériales des acteurs de vidange.

Selon M. Sanogo, au terme d’une étude économique du marché de l’assainissement non collectif, un fort besoin de financement a été exprimé par plus de 90?s opérateurs pour essentiellement renforcer leurs actifs de production.

Mais, face au manque d’établissement financier imprégné de ce business, dont la matière est la boue de vidange des ménages, l’ONAD s’est engagé à instituer un cadre d’accès aux crédits au profit de ces opérateurs.

Ainsi, c’est au terme d’échanges avec la Banque Populaire de Côte d’Ivoire, que la convention de mise en œuvre d’un fonds en garantie de prêts pour le financement des activités des de vidange de boues de fosses septiques de Côte d’Ivoire a été finalisée au profit des acteurs du secteur.

« Aux opérateurs de vidange, vous avez désormais à votre disposition un guichet de financement dédié à votre activité. Soyez méritants et surtout honorer vos engagements pour ne pas subir la rigueur de la loi », a déclaré Amara Sanogo à l’endroit des membres de la faitière des vidangeurs de Côte d’Ivoire.
Ce moment solennel de signature de convention a été également historique pour la Banque Populaire de Côte d’Ivoire. En effet, il s’agit du premier partenariat que cette banque, l’ex-Caisse nationale de crédit et d’épargne (Cnce), signe sous sa nouvelle dénomination depuis le 02 novembre 2019.

« En notre qualité de banque étatique, nous ne ménageons aucun effort pour créer des synergies avec d’autres entités étatiques, favorisant ainsi la mise en œuvre des politiques sectorielles du gouvernement, à savoir le PND 2016, ainsi que le PS Gouv », a indiqué Issa Fadiga, DG de la BPCI.

Il a clos son propos en faisant observer que la PBCI, dans ses nouveaux attributs, compte remplir pleinement sa mission d’inclusion financière à travers le financement des PME/PMI pour une Côte d’Ivoire émergente. (Source Abidjan.net)